Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 13:12

http://4.bp.blogspot.com/-jJtRj-WAgFs/T969w2vYPRI/AAAAAAAADl8/EBVxJw-fdvU/s1600/9782226242969.jpgLa colocataire est la femme idéale.

Éditions Albin Michel, 2012
170 pages
16,50€

Quand Saturnine arriva au lieu du rendez-vous, elle s’étonna qu’il y ait tant de monde.

 

Je ne lis pas souvent du Nothomb, mais à chaque roman parcouru, je me souviens de la raison. A chaque livre lu, je suis très mitigée quant à savoir si j’ai aimé ou non.

Barbe bleue, sorti cette année, est une réécriture du célèbre conte pour enfants adapté dans notre monde moderne. L’idée de base, est bonne, cela dit, tout ce qui se passe, on le voit venir à des kilomètres, et c’est un peu dérangeant.

Le point positif, c’est que l’écriture est simple, donc, pas besoin de réfléchir, et on ne passe pas des heures à lire ce livre, bien que cela peut être frustrant de payer un livre et de le finir en deux heures de temps.

Bref, comme à chaque fois que je lis un Nothomb, je suis mitigée, pour Barbe Bleue, l’histoire est sympathique, se lit facilement, mais la surprise de la découverte n’est pas au rendez-vous puisque tout est deviné d’avance.

Bonne lecture!

Repost 0
Published by JuNa - dans Contemporaine
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 13:09

http://www.seuil.com/images/couv/b/9782021056495.jpgTraquant les apparentes banalités de nos discours, nos petites phrases toutes faites, Philippe Delerm révèle pour chacune un monde de nuances, de petits travers, de rires en coin. La vérité de nos vies, en somme. Tour à tour attendri, moqueur ou mélancolique, il s’attache aux détails qui nous dévoilent un monde. Des mots qui nous échappent, des instants vécus par tous.

Editions Seuil, 2012
123 pages
14,50€

Dans la liste des précautions oratoires, celle-ci occupe une place à part.

Je vais passer pour un vieux con n’est pas un roman, c’est une sorte d’ovni en cette rentrée littéraire. Divisé en de nombreux petits chapitres d’une page ou deux, ce livre parle des phrases que l’on dit ou que l’on entend au quotidien. L’auteur décortique tous les petits "tics" de langage.

Le style est très fluide et en même temps, vraiment intéressant car on a beaucoup d’images, des exemples,  des anecdotes.

L’auteur, tout au long du livre, conserve un ton ironique agrémenté d’une grande dose d’humour, ce qui permet de passer un très agréable moment de lecture.

A chaque nouveau chapitre, on se dit "Mais ça je le dis/entends trop souvent!", puis, on lit, on sourit devant l’explication de cette expression, et, pour certaines, on se dit qu’il ne faut plus les dire. En même temps, c’est tellement facile de dire ces expressions de temps en temps.

Un livre qui se lit d’une traite, qui nous fait sourire et nous touche, bref, un super livre en cette rentrée littéraire, loin du pessimisme ambiant.

Je remercie Price Minister pour cette jolie découverte, puisque j’ai lu ce livre dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire et qu’il m’a été envoyé gracieuseument par l’équipe organisatrice.

Ma note : 8/10

Vous pouvez vous le procurer ici

Repost 0
Published by JuNa - dans Contemporaine
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 13:00

http://www.livraddict.com/covers/90/90447/couv35734059.jpg«Tous les hommes rêvent mais pas de la même façon. Ceux qui rêvent de nuit s’éveillent le jour et découvrent que leur rêve n’était que vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont dangereux, car ils sont susceptibles, les yeux ouverts, de mettre en œuvre leur rêve afin de pouvoir le réaliser. C’est ce que je fis.»

Derrière le héros mythique, joué par Peter O’Toole dans le célèbre film de David Lean, se cache un personnage complexe, non exempt de zones d’ombre. Archéologue et agent de renseignement, homme d’action et auteur des Sept Piliers de la sagesse, Thomas Edward Lawrence (1888-1935) se disait «à moitié poète», se voulait «intouchable», et mourut prématurément dans un accident de moto. Ce livre retrace la vie et les aventures de l’insaisissable Lawrence d’Arabie, dont Winston Churchill affirmait qu’il était «un des êtres les plus extraordinaires de son temps».

Editions Folio, Biographies, 2012
320 pages
8,60€

1888. La Reine Victoria, impératrice des Indes, vient de fêter son Jubilé d’or.

Un grand merci à Folio et la Team Livraddict pour ce partenariat.

Je l’avoue tout de suite, j’ai eu du mal à finir ce livre. J’ai trouvé l’écriture de Michel Renouard un peu laborieuse. Nombreux sont les retours en arrière ou les pas en avant. A travers la vie de Lawrence d’Arabie, on découvre bien évidemment plein d’autres grands personnages de cette époque, mais le passage incessant d’une personnalité à une autre a tendance à la longue à devenir complexe à décortiquer. On ne sait plus de qui on parle à quel moment on se situe, et même parfois où on se situe. Tous ces éléments rendent la lecture un peu compliquée du coup.

Cela étant dit, j’ai beaucoup apprécié découvrir et en apprendre plus sur un personnage que je ne connaissais pas plus que ça après les cours d’histoire. Les sources sont nombreuses et des citations de Lawrence d’Arabie et de ses contemporains ponctuent la biographie et donnent un éclairage intéressant sur leur point de vue.

J’ai aussi apprécié le carnet de photographies au centre du livre qui permet de se faire une image nette du personnage et de son milieu social et géographique.

Au final une lecture très intéressante bien qu’ardue, je conseille ce livre à tous ceux qui voudraient en apprendre plus sur un grand personnage de l’Histoire, malheureusement un peu méconnu des cours d’histoire.

Bonne lecture!

Repost 0
Published by JuNa - dans Historique
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 12:42

couv57433241.jpgEt si l’enfant que vous étiez rencontrait l’adulte que vous êtes devenu…
« – Maintenant, assieds-toi, il faut que l’on parle, a dit l’ombre.
Je me suis assis en tailleur sur le sol.
- Tu as un pouvoir très rare, il faut que tu acceptes de t’en servir, même s’il te fait peur.
- Pour quoi faire ?
- Trouve pour ceux dont tu dérobes l’ombre cette petite lumière qui éclairera leur vie, un morceau de leur mémoire cachée, c’est tout ce que nous te demandons.
- Nous ?
- Nous, les ombres, souffla celle à qui je m’adressais.
J’ai souri, je comprenais très bien de quoi elle parlait. »

Editions Pocket, 2011
304 pages
7,20€

J’ai eu peur de la nuit, peur des formes qui s’invitaient dans les ombres du soir, qui dansaient dans les plis des rideaux, sur le papier peint d’une chambre à coucher.

 

Quand je commence un livre de Marc Levy, c’est principalement pour lire sans me casser la tête. Les intrigues sont prenantes, les personnages touchants, mais il faut bien l’avouer on est loin de la migraine attrapée à force d’essayer de démêler les informations. En l’occurrence, Le Voleur d’ombres ne déroge pas à cette règle.

Le livre est court, se lit vite de par sa longueur et le style d’écriture qui rend la lecture aisée.

L’histoire de ce Voleur d’Ombres commence à l’école, où il découvre son don et où naît une amitié qui le suivra toute sa vie. Mais cette période c’est aussi les premières désillusions amoureuses, le divorce de ses parents. Puis, lors de vacances au bord de la mer avec sa maman, le héros fait la rencontre de Cléa, petite fille sourde et muette au rire sonnant comme des notes de violoncelle. L’amour naît entre ces deux enfants, un amour inoubliable et qu’on aimerait voir durer. Mais les vacances se terminent et ils doivent se séparer…

Sa vie, les bons moments comme les mauvais vont faire de la lecture de ce roman un moment agréable, mais pas inoubliable non plus. Bon j’avoue, j’ai versé une larme à un moment, mais il faut dire que l’écriture de Marc Levy est vraiment jolie.

Bonne lecture!

Repost 0
Published by JuNa - dans Contemporaine
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 23:00

IMG00127-20120519-1812.jpgTrois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.


Editions Scrinéo, 2012

16,90€

398 pages


Tout d'abord, je souhaite remercier la Team Livraddict et les éditions Scrinéo pour m'avoir permis, par le biais de ce partenariat, de découvrir un livre que j'aurais pu manquer.

 

Dans ce livre, on suit Olen, Nils et Karib dans leur fuite. Ces trois hommes ne se souviennent de rien avant leur réveil en montagne, ils savent qu'ils sont recherchés, ce qui n'est pas difficile vu l'énorme récompense sur leur tête et vont tout faire pour ne pas se faire attraper et en même temps, essayer de savoir qui ils sont vraiment et d'où ils viennent.

 

Face à ces hommes, une armée, des mercenaires et de mystérieux cavaliers de cristal venus d'une lointaine contrée avec le Fils de la Lune, personnage plus qu'énigmatique puisque censé apporter la mort à toute personne le regardant dans les yeux.

 

J'ai beaucoup aimé l'intrigue de départ, même si certaines choses m'ont un peu dérangées. Tout d'abord, j'ai trouvé que le livre était basé sur l'alternance entre des scènes ultra violentes, où les corps disloqués et sanguinolents sont nombreux; des scènes où j'ai eu l'impression qu'il ne se passait pas grand chose et enfin, des scènes intéressantes, qui faisaient bien avancer l'intrigue. Parmi les scènes violentes, il y en a une par exemple qui m'a un peu choqué, enfin, plus que les autres, puisqu'elle concernait la mort horrible d'un personnage encore inconnu trois pages avant. Je n'ai pas trop compris d'où il sortait et pourquoi il mourait là, et surtout à quoi servait cette scène. Bref, selon moi, elle aurait largement pu être évitée sans nuire à la compréhension générale du livre.

 

De plus, j'ai trouvé l'attitude des héros un peu bizarre. En effet, si demain je me réveille sans aucun souvenir de ma vie ni même sans connaître mon propre nom, je suis pas sûre que je réagirais comme eux, en me choisissant un prénom qui sonne bien selon moi et en tentant de vivre une vie normale. Je dis bien "en tentant", dans le sens où ils sont quand même recherchés activement par un certain nombre de personnes. Au final, je comprends qu'ils devaient faire profil bas pour berner leurs poursuivants, mais j'ai quand même eu l'impression qu'ils commençaient à chercher qui ils étaient à partir de la moitié du livre à peu près. 

 

Malgré quelques défauts, j'ai vraiment bien aimé ce livre, principalement pour son intrigue, je dois l'avouer quand même. Je lirais la suite à sa sortie, parce que la fin m'a rendue très curieuse de savoir ce qu'il va se passer.

 

Bonne lecture!

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 12:00

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv9121572.jpgEtre un demi-dieu, ça peut être mortel... Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus ! Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.


Editions Albin Michel (Wiz), 2006

425 pages

13,70€


Un roman que je voulais lire depuis que j'ai vu le film il y a quelques années. Je voulais voir si c'était fidèle, ma conclusion, c'est que, comme pour toutes les adaptations, le film est moins bien que le livre. 

 

Passionnée depuis toujours par la mythologie grecque, ses dieux et ses héros, c'est avec plaisir que j'ai abordé l'histoire de Percy Jackson, fils de ******* (vous ne croyez pas que je vais vous le dire non?). 

 

Certes, c'est un roman jeunesse, certes il se passe de nos jours, mais, on apprend ou on revoit (barrer la mention inutile) pleins de références aux mythes grecs comme le Minotaure, les Harpies, Méduse... Tous ces mythes sont revisités de façon intelligentes et s'intègrent bien dans l'histoire de cette quête pour retrouver l'éclair de Zeus. 


En plus de la mythologie, il y a de l'humour qui ne vole pas forcément haut, ne fait pas mourir de rire, mais fait sourire et rend le livre agréable à lire.

 

Bonne lecture!


Repost 0
Published by JuNa - dans Jeunesse
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 19:00

http://medias.sauramps.com/media/catalog/product/cache/1/image/x500/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/i/276/9782211205276_1_75.jpgEditions Pastel, 2011

13,50€


Cet album a obtenu le prix Pépite du 1er album en 2011 décerné par l'Association des Librairies Spécialisées Jeunesse (leur site).

Je pourrais en faire l'analyse, mais ce n'est pas mon but, j'aurais trop peur de dénaturer ce magnifique ouvrage.


Cet album relate l'histoire de Mäko, un morse qui sculpte la banquise afin d'en faire une cartographie des poissons que les autres animaux pourront trouver dans les fonds marins. Jusqu'au jour où la banquise va se disloquer et faire disparaître les sculptures ainsi que les poissons...


Le dessin de Julien Béziat paraît simple, cependant, il laisse apparaître certains détails, notamment dans les sculptures réalisées par Mäko.


Ce que j'ai vraiment apprécié dans cet album, c'est le message écologique. En effet, on peut voir le résultat de l'action humaine dans la dislocation de la banquise, mais en même temps, la fin de l'album est porteuse d'espoir. On peut donc se dire que si on agit pour protéger notre planète, on réussira peut-être à changer quelque chose.


En bref, un album qui mérite sa Pépite ;)

 

http://1.bp.blogspot.com/-gVUstyH49i0/TtzbnL_RbUI/AAAAAAAABb0/GloSSv9_Sc4/s1600/mako_extrait.jpg

 

Bonne lecture!

 

Repost 0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 12:00

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv53798132.jpgGuy Delisle et sa famille s’installent pour une année à Jérusalem. Pas évident de se repérer dans cette ville aux multiples visages, animée par les passions et les conflits depuis près de 4000 ans. Au détour d’une ruelle, à la sortie d’un lieu saint, à la terrasse d’un café, le dessinateur laisse éclater des questions fondamentales et nous fait découvrir un Jérusalem comme on ne l’a jamais vu.


Editions Delcourt (Shampooing), 2011

25,50€

334 pages


Ce livre a eu le Fauve d'or à Angoulême, et c'est par curiosité que je m'y suis plongée. Je dois dire que je ne suis pas déçue de l'avoir ouvert.


Au début, je pensais que j'allais avoir un livre qui serait soit super intellectuel, à la limite du cours d'histoire, soit complètement l'inverse, avec aucune information sur la situation dans cette ville aux conflits quotidiens. Et bien en fait, Guy Delisle a su trouver le juste milieu entre ces deux options et ce de façon très intelligente. 

 

En effet, on le suit à travers sa découverte de la ville et de son histoire. C'est-à-dire qu'à travers ses questions "de touriste", parfois naïf, parois éclairé, Guy apprend et nous apprend plein d'anecdotes sur l'Histoire. Ces anecdotes sont parfois ponctuées de réactions que tout touriste lambda pourrait avoir ce qui permet de dédramatiser certaines informations et quelquefois de se moquer gentiment de ces conflits. 

 

De plus, le dessin simple de Guy Delisle permet de rester concentré sur l'histoire et non d'être perturbé par les détails d'une vignette. 

 

En bref, j'ai beaucoup apprécié ce livre au cours duquel j'ai pu cerner un peu mieux la situation politico-religieuse de Jérusalem. J'en ai plus appris pendant ces 334 pages qu'après plusieurs années de cours d'histoire qui m'avaient rendu la compréhension de cette partie du monde très floue et quasi impossible. 


 

Bonne lecture!

 


 


Repost 0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 12:00

A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.

 

 

http://fond-d-ecran-gratuit.org/photos/rose-rouge.jpg


Repost 0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 15:00

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv27636690.jpgZoé a un boulot pas drôle : elle est hôtesse d'accueil dans les salons — de l'automobile ou du fromage — et doit faire bonne figure, debout toute la journée avec des chaussures qui font mal aux pieds. Le jour où elle rencontre Thomas Rocher, écrivain à succès, la vie semble enfin lui sourire. Mais pourquoi Thomas ne sort-il jamais de son grand appartement parisien ? L'amour peut-il vivre en huis clos ? Et quel est dans cette histoire le rôle d'Agathe, la belle, froide et machiavélique éditrice de l'écrivain ?

 


Editions Folio, 2011

7,65€

100 pages

 


J'adore les dessins de Pénélope Bagieu, j'ai donc adoré me plonger dans ce livre. Cependant, j'en suis ressortie un peu déçue.


L'histoire de cette Zoé qui s'ennuie dans son travail et sa vie amoureuse jusqu'à ce qu'elle rencontre l'écrivain Thomas Rocher est sympathique, ce n'est pas là le problème. Mais, après cela, j'ai trouvé que ça commençait à retomber comme un soufflé. C'est-à-dire qu'elle semble s'enfermer dans sa relation avec cet écrivain mystérieux et c'est tout. 


La fin m'a semblé un peu en décallage par rapport à ce qu'il se passe un peu avant, ou alors, elle arrive trop vite, enfin, bref, je ne suis pas sûre de l'avoir bien comprise.


Tout ça pour dire que j'ai apprécié ce livre plus pour le dessin que pour son histoire.

Repost 0

Bienvenue!

Je vous souhaite à tous la bienvenue sur mon modeste blog!


Ici, vous trouverez, toute ma vie littéraire, mes critiques de livres, mes défis, mes swaps... Et en prime, de temps en temps, des réflexions sur la vie ou sur les actualités qui me viennent de temps en temps (rarement, je vous rassure). Dans tous les cas, vous êtes cordialement invités à laisser votre avis, venir débattre... 
Une Boîte à Commentaires est également laissée à votre intention afin que vous puissiez vous exprimer plus librement, si vous avez un avis général à donner, une suggestion..., vous êtes libres (n'allez pas trop loin non plus, mais même les critiques négatives seront acceptées, je sais que je ne suis pas parfaite).
Voilà, je crois que tout est dit, vous découvrirez le reste en vous baladant sur le blog. 
Et vos deux nouveaux RDV du lundi : C'est lundi ! Que lisez-vous ? ainsi que Les grands esprits se rencontrent... Le lundi !

Bonne lecture!

Je lis...

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv28377682.jpg

Jeunesse

Pages lues : 327/416



Le Placard À Articles

J'y participe...

51640314

Lu: 1/7

Ma page Facebook

http://4.bp.blogspot.com/_6deS-9k2SLU/S-k3TWbj63I/AAAAAAAAAFQ/hz0nn-44ON0/S240/commblog.jpg