Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 15:48

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv26521345.gifPar l'un des maîtres de l'humour british, une nouvelle farce échevelée, explosive et hilarante. Les aventures rocambolesques d'une lignée d'Amazones infréquentables, kidnappeuses hors pair, prêtes à tout pour se perpétuer…

Dans le Northumberland, depuis des générations, les dames Grope font régner la terreur autour d'elles. Signes distinctifs : un physique ingrat, une nature antipathique et des pulsions castratrices inversement proportionnelles à leur volonté de se reproduire. Qu'à cela ne tienne ! Chez les Grope, on kidnappe les hommes de mère en fille. Une coutume familiale dont le jeune Esmond Burnes va faire les frais...

Fils unique d'une toquée de romans à l'eau de rose et d'un petit banquier terne et disgracieux, Esmond est forcé de se réfugier chez son oncle suite à une agression alcoolisée de son père. C'est là que l'innocent garçon va tomber entre les griffes de sa tante Belinda, née Grope, épouse frustrée et ménagère forcenée...

Disparitions suspectes, soûleries aggravées, accès de folie, torrides parties de jambes en l'air... Même la police va perdre le fil. Mais y aura-t-il quelqu'un pour sauver Esmond Burnes ?

 


Editions 10/18, 2011

219 pages

7,50€

 


J'étais persuadée que ce livre allait me plaire, ou tout du moins, que j'allais passer un agréable moment de lecture, étant donné que j'apprécie beaucoup l'humour british.

Je dois avouer, que jusqu'à la fin, j'étais mitigée. Je ne savais pas trop si j'appréciais ou pas. Mais après avoir lu la fin, je reste sur une impression globale assez mauvaise.

 

Dès le début, j'ai apprécié les petites trouvailles, sur l'histoire de la famille Grope, croisement d'un Viking et d'une jeune femme boudée lors des "campagnes de viols" des Vikings, notamment. Ces passages me faisaient sourire, voir, franchement rire. J'ai, par exemple, passé 2 minutes à rire du sous titre du livre.

L'intrigue était drôle aussi, avec des policiers complètement largués qui se révèlent incapables de gérer la situation, une mère folle de son fils qui devient folle tout court... Mais voilà, plus cette intrigue avançait, moins je riais.

 

Et alors, le bouquet final, la fin. Là, je suis vraiment restée sur ma faim. Elle se termine, selon moi, en queue de poisson d'un côté de l'intrigue, voir, carrément mal pour l'autre côté.

 

Je suis donc restée sur une impression désagréable à la fin du livre, très déçue. Pourtant, il avait tout pour me plaire...

 

 

Repost 0
Published by JuNa - dans Contemporaine
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 12:00

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv75866285.gifLos Angeles, 1991.Maximilien Ophuls, ex-ambassadeur des États-Unis en Inde, devenu chef de la lutte antiterroriste en Amérique, est égorgé devant le domicile de sa fille illégitime India. Il a été tué par un mystérieux Cachemiri, Shalimar le clown, son chauffeur. Tout semble indiquer un acte politique, mais il s'agit d'un crime passionnel d'une nature très spéciale... Voici l'histoire d'un amour qui connaît une fin tragique : celle de Maximilien, de son meurtrier et de sa fille - ainsi que de la femme qui unit leurs destins. Une épopée qui s'étend de la Californie à la France, l'Angleterre et surtout, au Cachemire, paradis terrestre peuplé de pêchers et d'abeilles, de femmes aux yeux émeraude et d'hommes assassins : un paradis détruit plutôt que perdu.


Edition Pocket, 2007

589 pages

7,70€


J'ai lu ce livre dans le cadre d'un cours. J'avoue, j'ai eu du mal et ai pris du temps pour le finir. J'ai aussi failli l'arrêter avant la fin, mais ma curiosité a pris le dessus et l'a obligée à lire jusqu'à la dernière page de ce livre, complexe, mais néanmoins très intéressant.


Le roman est construit sur une opposition entre le présent et le passé des différents personnages, chaque partie se fixant sur un personnage en particulier. Les personnages ont tous des passés complexes: Max a été un héros de la Résistance, Shalimar a été trahi, Boonyi n'a jamais connu sa mère morte en couche et India est la fille bâtarde de Max, diplomate peu présent.


Il me faut l'admettre: j'ai préféré les passages où on découvrait le passé des personnages, notamment le passé de Max ou encore ceux de Shalimar et Boonyi, au moment de la Partition de l'Inde.


Dans ces passages, on apprend plein de choses sur l'Histoire, même si concernant l'Inde, ça avait beau être très intéressant, j'avais parfois l'impression désagréable de me retrouver en cours d'histoire en terminale.


Pour finir, je dirais que j'ai plutôt apprécié ce livre, même si c'est plus pour son côté historique que pour l'intrigue, qui, sans être banale, m'a moins intéréssée.

Repost 0
Published by JuNa - dans Contemporaine
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 23:36

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv5237189.jpgUne jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni de son nom ni de ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?

 


Editions Delcourt, 2012
201 pages
22,95€

 


Nouveau livre de Pénélope Bagieu (illustratrice que j'adore) en collaboration avec Boulet (que je ne connaissais que de nom).


J'adore les dessins de Pénélope Bagieu et j'avoue que ce livre, m'a, sur ce point, totalement comblée.


Le thème est chouette, car au fil des pages, c'est une réelle quête de soi que l'héroïne va mener, ayant oublié son identité et cherchant à se souvenir de sa vie. Les passages où elle imagine ce qu'elle a pu être et ce pourquoi elle a perdu la mémoire sont parfois drôles ce qui s'accorde bien avec le style de Pénélope Bagieu. De plus, l'héroïne est libraire, ce qui m'a beaucoup plu (non, pas parce que je veux moi-même devenir libraire), et comme j'ai lu ce livre pendant mon stage en librairie, ça s'est bien accordé :)


Enfin, bref, une BD que j'ai dévoré de la première à la dernière page. Le seul bémol, qui n'est pas sans importance quand même : la fin. En effet, elle arrive trop vite et m'a semblé en complet décalage avec ce qui se passe juste avant, donc le plaisir est malheureusement retombé ce que j'ai trouvé dommage. Cependant, globalement, je reste sur une bonne impression.


 

Bonne lecture!

Repost 0
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 15:52

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv29467828.jpgLinnea a quinze ans, plein de complexes et pas mal de questions qui lui trottent dans la tête. La seule qui la comprenait, c’était Pia, sa meilleure amie, son amie pour la vie… enfin, pour cent vingt jours, “sans compter les week-ends”, Linnea a fait le calcul une fois. Depuis que Pia est morte.

Avec Pia, elle pouvait parler de tout : de l’amour, de la mode, de Markus, le beau gosse dont toutes les filles rêvent, de son père qu’elle voit deux fois par an, de sa mère qui vit avec son nouveau conjoint une relation tumultueuse. Et de Dieu. Qu’est-ce que ça signifie “croire en Dieu” ? Car ce n’est pas exactement la même chose que le père Noël. Une chose est sûre, ce n’est pas la peine de compter sur Dieu pour résoudre les équations du second degré. Seulement voilà, Pia n’est plus là. Alors Linnea se souvient, puisque, comme dit son excentrique grand-mère, “pour pouvoir oublier quelque chose, il faut d’abord bien s’en souvenir”.

 


Editions Babel, 2011

6,50€

136 pages


Que dire? Tout d'abord que ce livre m'a été gentiment offert par Moutmoutyoda dans le cadre du Swap de Noël. Je l'avais déjà remarqué et le voir dans le colis m'a fait beaucoup plaisir (tout comme le reste je précise!). Donc merci beaucoup Moutmoutyoda pour ce livre.

Donc, commençons par le début, j'avoue que j'ai eu un peu de mal dans les premières pages pour accrocher au style de l'auteure, mais au fur et à mesure, je me suis prise au jeu et ça ne m'a plus dérangée.

Pendant tout le livre, on passe de Linnea seule qui se souvient de son amitié avec Pia, qui regrette son amie et se pose des questions à ces flashbacks ce qui est sympa. Cependant, j'ai passé un bon moment à me demander ce qui avait pu arriver à Pia, et les indices ne m'ont pas beaucoup aidée puisqu'ils permettent de formuler plusieurs hypothèses totalement différentes, donc bon. Mais en fait, paradoxalement, c'est bien de n'apprendre qu'à la fin ce qui lui est arrivé, plutôt que de savoir dès le début, comme ça, justement, on se creuse un peu la cervelle pour savoir, sinon, ce serait trop facile et ça nuirait au livre.

En gros, j'ai aimé, mais sans trouver ça génialissime non plus. Disons que ça a passé le temps quoi. Mais qui sait, peut-être qu'un jour je lirais la suite?

 

Bonne lecture!




Repost 0
Published by JuNa - dans Jeunesse
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 13:23

Pour cette nouvelle semaine, je vous propose encore un poème qui me tient à coeur : "Demain dès l'aube" de Victor Hugo. Pourquoi ce poème? Parce que je l'aime beaucoup (et c'est aussi le premier poème que j'ai réussi à apprendre par coeur pour les cours et que, des années plus tard, je connais encore)

 

 

 

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.


Repost 0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 08:00

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv34196941.gifLa vie n'a pas fait de cadeaux à David Rice. À 17 ans, il est coincé dans l'Ohio avec un père alcoolique et violent, et n'est pas près d'oublier le jour où sa mère les a quittés, quelques années auparavant. Et puis un soir, à l'instant où son père s'apprête une nouvelle fois à le frapper, David se retrouve brusquement téléporté dans la bibliothèque de la ville... Choqué, mais bien décidé à prendre en main son destin, il fuit la maison familiale pour New York. Seul désormais, David doit apprendre à maîtriser le " jump ". Pour cambrioler une banque ou draguer les filles, c'est génial Mais il comprend bientôt que son pouvoir suscite la convoitise et que, face à cette menace, se téléporter peut surtout lui sauver la vie...

 


Editions Mango, 2009

18€

404 pages

 


Premier livre que je lis en version numérique grâce à l'E-Book que j'ai eu à Noël. Je ne vais pas m'éterniser sur le côté numérique, mais malgré tout, je trouve la lecture très agréable.

 

Pour le livre en lui-même, j'avais vu le film un peu après sa sortie au cinéma et j'en ai gardé un souvenir pas trop désagréable (sans que ce ne soit le meilleur film que j'ai vu dans ma vie), mais là, j'ai vraiment vu l'"Hollywoodisation" du roman pour réaliser le film, parce que si on se souvient des poursuites éperdues face aux méchants, de l'autre Jumper, ou de la possibilité de se téléporter aboslument partout dans le monde, on est à côté de la plaque.

Ici, dans le genre "J'ai vraiment pas de bol dans ma vie", David se pose là. De souci en malheur en passant par plein d'autres choses désagréables, David semble très mal parti dans ce roman à tel point que tout ce qui peut lui arriver semble un peu too much au bout d'un moment. On en arrive à se dire qu'un mec comme ça, il ne peut que finir écrasé par un camion un jour de verglas. Cependant, il s'en sort, et là, le too much revient. C'est limite énervant parce qu'il n'a pas l'air de faire grand chose pour remédier à son malheur, mais son don l'aide beaucoup.

A part la facilité apparente et agaçante de David à se sortir des pires situations, l'histoire est sympa. Après, c'est sûr que ce n'est pas le livre du siècle, mais ça se laisse lire facilement et de façon assez agréable. 

Enfin voilà, un livre sympa mais sans grand plus, cependant, je lirai la suite, par curiosité.

 

 

Bonne lecture!

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 22:21

Un Rendez-vous à l'initiative de Mallou et repris par Galleane

toggle log

Qu'est ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?
 Que lirais-je la semaine qui vient ?

20-fevrier.jpg
Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 15:59

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv49939505.gifLorsque Erak est enlevé par les terribles guerriers Arridi, Will va devoir faire appel à tous ses talents de Rôdeur s'il veut revoir son ami vivant. Il devra se montrer d'autant plus vigilant que Cassandra, la fille unique du roi d'Araluen, se joint à l'équipée. Accompagné de Halt, Horace et Gilan, Will pense la partie déjà gagnée. Mais rien n'est moins sûr : le désert ne fait de cadeau à personne.

 


 

Éditions Hachette Jeunesse, 2011
13,90€
408 pages

 


 

Encore une fois, j'ai été heureuse de me replonger dans les aventures de Will et de ses compagnons. Cette fois, c'est en Arridi qu'ils se retrouvent afin de secourir le chef skandien Erak prisonniers des arridiens. Cependant, alors que la mission semble s'annoncer rapide et aisée, il n'en est rien et nos amis vont devoir redoubler de courage et d'ingéniosité afin de la mener à bien.

Dans ce septième tome, John Flanagan nous régale encore de paysages plus vrais que vrais, de personnages touchants et attachants et de péripéties plus nombreuses et géniales les unes que les autres. Pendant la lecture, j'ai encore une fois frissonné avec les personnages, pleuré pour eux, que ce soit de joie ou de tristesse. Bref, j'étais complètement DANS le livre. 

Malgré la longueur de mon avis qui pourrait porter à confusion, j'ai adoré ce tome, je ne voudrais juste pas risquer de trop en dire si vous n'avez pas lu les tomes précédents. 

En conclusion, John Flanagan nous a encore écrit un tome génial, j'ai hâte d'être au 14 mars pour pouvoir me procurer la suite.


Bonne lecture!

 

Repost 0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 21:32

Premier rendez-vous poésie que je tenterai de vous proposer tous les mercredis. Dans ce rendez-vous, je vous proposerai un poéme qui me tient à coeur ou que je trouve beau tout simplement. Parce que je trouve que la poésie, c'est beau et que tout le monde devrait pouvoir en profiter. D'ailleurs, si certains d'entre vous veulent participer également, je vous propose de mettre le lien de votre article en commentaire, je l'ajouterai ici.

Pour cette première semaine, je vous propose un poème que j'ai découvert en cours de français il y a quelques années et que j'aime vraiment beaucoup, sans trop savoir pourquoi. Ce poème, c'est "Le temps de vivre" de Boris Vian, écrit en 1954. Et comme je ne suis pas professeure de français, je ne vais pas vous faire un commentaire composé sur ce poème qui, selon moi, se suffit à lui-même. Découvrez et appréciez (ou non, c'est comme vous voulez).

 

 

Il a dévalé la colline
Ses pieds faisaient rouler des pierres
Là-haut entre les quatre murs
La sirène chantait sans joie

Il respirait l’odeur des arbres
Avec son corps comme une forge
La lumière l’accompagnait
Et lui faisait danser son ombre

Pourvu qu’ils me laissent le temps
Il sautait a travers les herbes
Il a cueilli deux feuilles jaunes
Gorgées de sève et de soleil

Les canons d’acier bleu crachaient
Des courtes flammes de feu sec
Pourvu qu’ils me laissent le temps
Il est arrivé près de l’eau

Il y a plongé son visage
Il riait de joie il a bu
Pourvu qu’ils me laissent le temps
Il s’est relevé pour sauter

Pourvu qu’ils me laissent le temps
Une abeille de cuivre chaud
L’a foudroyé sur l’autre rive
Le sang et l’eau se sont mêlés

Il avait eu le temps de voir
Le temps de boire à ce ruisseau
Le temps de porter à sa bouche
Deux feuilles gorgées de soleil

Le temps de rire aux assassins
Le temps d’atteindre l’autre rive
Le temps de courir vers la femme
Il avait eu le temps de vivre

 

 

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 18:23

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv15095889.jpgA Quimper, pendant la Première Guerre mondiale, André, boucher, assume le devoir conjugal des hommes partis au front. Jusqu'au jour où sonne l'armistice et où il se retrouve père de sept enfants, pourchassé par un mari jaloux. Il n'a pour autre échappatoire que celui de fuir aux Amériques.


Éditions Le Livre de Poche, 2012
5,50€
122 pages

Quand j'ai vu ce livre en librairie, la couverture et le titre m'ont fait sourire, puis, le résumé m'a donné envie d'en savoir plus. Je m'attendais à sourire, voire à rire devant des situations assez cocasses, cependant, ce ne fut pas forcément le cas.
Le livre s'ouvre sur l'enfance d'André, fils de bouchers qui apprend à lire grâce aux différents noms de viandes et n'est élevé que dans l'optique de reprendre la librairie de ses parents. Jusque-là, j'ai vu quelques passages mieux que d'autres, mais globalement, j'ai eu du mal, et je ne me suis pas du tout attachée à André, ce qui m'a un peu dérangée.
Puis, vient la Grande Guerre où le jeune André va donner du plaisir à toutes les femmes du village, et ce, tous les midis. Je suis restée de marbre à ce moment et j'ai même eu envie d'abandonner le livre. Cependant, j'ai continué pour tomber sur la fin de la guerre où je pensais rire, au retour des maris cocufiés et l'arrivée des enfants illégitimes dans la vie d'André, mais non. On passe très rapidement sur le mari jaloux (moins d'une page) avant qu'André décide de s'enfuir vers l'Amérique.
La fin, quant à elle, je n'en parlerai pas, étant donné que je ne suis pas sûre d'avoir bien compris, le récit étant très flou.
En conclusion, un petit livre vite lu, qui m'a laissée perplexe et qui ne restera pas dans les annales.
Repost 0
Published by JuNa - dans Contemporaine
commenter cet article

Bienvenue!

Je vous souhaite à tous la bienvenue sur mon modeste blog!


Ici, vous trouverez, toute ma vie littéraire, mes critiques de livres, mes défis, mes swaps... Et en prime, de temps en temps, des réflexions sur la vie ou sur les actualités qui me viennent de temps en temps (rarement, je vous rassure). Dans tous les cas, vous êtes cordialement invités à laisser votre avis, venir débattre... 
Une Boîte à Commentaires est également laissée à votre intention afin que vous puissiez vous exprimer plus librement, si vous avez un avis général à donner, une suggestion..., vous êtes libres (n'allez pas trop loin non plus, mais même les critiques négatives seront acceptées, je sais que je ne suis pas parfaite).
Voilà, je crois que tout est dit, vous découvrirez le reste en vous baladant sur le blog. 
Et vos deux nouveaux RDV du lundi : C'est lundi ! Que lisez-vous ? ainsi que Les grands esprits se rencontrent... Le lundi !

Bonne lecture!

Je lis...

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv28377682.jpg

Jeunesse

Pages lues : 327/416



Le Placard À Articles

J'y participe...

51640314

Lu: 1/7

Ma page Facebook

http://4.bp.blogspot.com/_6deS-9k2SLU/S-k3TWbj63I/AAAAAAAAAFQ/hz0nn-44ON0/S240/commblog.jpg