Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 23:00

IMG00127-20120519-1812.jpgTrois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.


Editions Scrinéo, 2012

16,90€

398 pages


Tout d'abord, je souhaite remercier la Team Livraddict et les éditions Scrinéo pour m'avoir permis, par le biais de ce partenariat, de découvrir un livre que j'aurais pu manquer.

 

Dans ce livre, on suit Olen, Nils et Karib dans leur fuite. Ces trois hommes ne se souviennent de rien avant leur réveil en montagne, ils savent qu'ils sont recherchés, ce qui n'est pas difficile vu l'énorme récompense sur leur tête et vont tout faire pour ne pas se faire attraper et en même temps, essayer de savoir qui ils sont vraiment et d'où ils viennent.

 

Face à ces hommes, une armée, des mercenaires et de mystérieux cavaliers de cristal venus d'une lointaine contrée avec le Fils de la Lune, personnage plus qu'énigmatique puisque censé apporter la mort à toute personne le regardant dans les yeux.

 

J'ai beaucoup aimé l'intrigue de départ, même si certaines choses m'ont un peu dérangées. Tout d'abord, j'ai trouvé que le livre était basé sur l'alternance entre des scènes ultra violentes, où les corps disloqués et sanguinolents sont nombreux; des scènes où j'ai eu l'impression qu'il ne se passait pas grand chose et enfin, des scènes intéressantes, qui faisaient bien avancer l'intrigue. Parmi les scènes violentes, il y en a une par exemple qui m'a un peu choqué, enfin, plus que les autres, puisqu'elle concernait la mort horrible d'un personnage encore inconnu trois pages avant. Je n'ai pas trop compris d'où il sortait et pourquoi il mourait là, et surtout à quoi servait cette scène. Bref, selon moi, elle aurait largement pu être évitée sans nuire à la compréhension générale du livre.

 

De plus, j'ai trouvé l'attitude des héros un peu bizarre. En effet, si demain je me réveille sans aucun souvenir de ma vie ni même sans connaître mon propre nom, je suis pas sûre que je réagirais comme eux, en me choisissant un prénom qui sonne bien selon moi et en tentant de vivre une vie normale. Je dis bien "en tentant", dans le sens où ils sont quand même recherchés activement par un certain nombre de personnes. Au final, je comprends qu'ils devaient faire profil bas pour berner leurs poursuivants, mais j'ai quand même eu l'impression qu'ils commençaient à chercher qui ils étaient à partir de la moitié du livre à peu près. 

 

Malgré quelques défauts, j'ai vraiment bien aimé ce livre, principalement pour son intrigue, je dois l'avouer quand même. Je lirais la suite à sa sortie, parce que la fin m'a rendue très curieuse de savoir ce qu'il va se passer.

 

Bonne lecture!

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 09:55

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv3843972.jpgEt si les êtres maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement?

Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs. Bref, tapies dans l’ombre d’Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux télé, elles auraient entre leurs mains expertes le devenir de l’humanité.

Sinistre tableau !

Si de tels êtres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également. Qu’en ce début du XXIe siècle, ces personnages merveilleux s’éveillent et décident de se battre.

Et alors, qui sait de quel côté la balance pencherait…


 

 


Éditions Mille Saisons, 2010

20€

344 pages

 


 

Depuis le temps que je voulais lire ce livre, j’aurais pu être déçue par un roman qui n’aurai t pas été à la hauteur de mes attentes, eh bien non et loin de là! La seule chose qui me déçoit, c’est de me dire que vraisemblablement, il n’y aura pas de suite.

 

 

Je savais que ce roman était une réadaptation des contes de fées, mais jamais, je n’aurais pu m’attendre à quelque chose comme ça. L’histoire se déroule en 2011, principalement aux États-Unis, avec quelques excursions en Allemagne et en Amérique Latine.


Tout au long du livre, des flashbacks nous ramènent « au moment du conte » afin de nous expliquer les évènements, qui ont amené à une telle situation en 2011. Car, si Albe et Virginia doivent se battre contre Marylin, ce n’est pas pour rien.


Au fil des pages, on en apprend plus sur les personnages principaux. On apprend que Marylin Von Sydow est en réalité la marâtre de Albe, que le Loup est celui qui a tenté de tuer Virginia, et que les 2 des 7 nains encore en vie ont en réalité échappé à la barbarie nazie. Tous ces flashbacks nous plongent dans un univers pas forcément enchanté, mais qui paraissent on ne peut plus réels.


De plus, l’intrigue qui avance promet des surprises et des rebondissements au fil des pages, des choses auxquelles on peut s’attendre, mais surtout, des révélations que jamais on n’aurait pu voir venir. On ne sait jamais vraiment qui du Bien ou du Mal va finir par l’emporter, et ce, jusqu’aux dernières pages.


La fin, quant à elle, est géniale, très bien équilibrée, pourtant, j’avoue avoir eu peur que le livre ne se termine un peu trop rapidement.


Henri Courtade m’a donc bluffée à tous les points de vue et son livre est le premier coup de cœur de cette année 2012

 

 

Bonne Lecture!

 

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 01:41

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv29767081.jpgQuatrième de couverture :

Oksa Pollock, 13 ans, pensait être comme tout le monde, mais ce soir tout a changé… Un peu angoissée par la rentrée dans son nouveau collège, Oksa déclenche tout à coup des phénomènes étranges dans sa chambre. Un coin de son bureau prend feu, ses cartons de déménagement pas encore défaits explosent… Elle qui a toujours rêvé d’être une ninja, voilà qu’elle se découvre des dons surnaturels ! Perdue et terrifiée, elle se garde bien d’en parler. Mais ce n’est pas fini. Le même soir apparaît sur son ventre une mystérieuse empreinte. Mise dans la confidence, sa grand-mère, l’excentrique Dragomira, lui avoue le secret de ses origines : la famille Pollock vient d’Édéfia, un monde invisible caché quelque part sur Terre. Oksa est leur Inespérée, leur seul espoir d’y retourner. Oksa ne sera plus jamais la même. Et malgré l’aide de son meilleur ami Gus, il va lui être bien difficile de concilier sa vie de collégienne ordinaire avec l’accomplissement de son stupéfiant destin.

 

Mon avis :

On m'a prêté ce livre en me disant qu'il allait me plaire, qu'il était de la même veine qu'Harry Potter, bon, n'ayant jamais lu Harry Potter (enfin, commencé, mais pas dans le bon sens et je n'ai jamais eu envie de m'y réessayer), je ne peux pas faire de comparaison, mais je confirme, ce livre m'a plu.

 

L'histoire de cette jeune fille qui découvre qu'elle vient d'un monde empli de magie et qu'elle est la seule personne qui pourrait permettre à tous les exilés de cette terre d'y retourner enfin, ça sent le réchauffé, mais en même temps, c'est original. Oui, paradoxal, je sais, mais on a tous lu des livres du genre où le héros (héroïne) découvre sa véritable origine qui est généralement fantastique, de plus comme dans beaucoup de ces livres, le héros a un meilleur ami qui ne le quitte jamais et qui malgré que n'ayant pas les mêmes capacités, fait tout pour aider au mieux (bon, là tout de suite, je pense à la quête d'Ewilan de Pierre Bottero), base de l'histoire réchauffée. Mais, là où c'est original, c'est la partie où le monde d'où vient le héros est impossible d'accès suite à un problème de portail, avec des rescapés d'une grande catastrophe disséminés un peu partout sur la planète. Autre point original, les créatures fantastiques que ces rescapés ont pu emmener, des plantes qui hurlent de douleur, et d'autres créatures plus folles les unes que les autres.

 

Après, outre l'histoire qui sent un peu le réchauffé, on remarque que le personnage principal est un peu réchauffé là aussi, en effet, Oksa, malgré son nom fort original j'en conviens, ressemble fort à certains personnages de livres jeunesse qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent avec une facilité déconcertante, elle apprend à voler en 2h à peine et encore, c'est le temps qu'il lui faut pour bien maîtriser le vol. Pour le reste de ses pouvoirs, c'est du même genre, donc je ne vous ferais pas de liste détaillée, mais bref, tout est trop facile pour elle, tellement qu'on la déteste parfois pour traverser ce qu'elle traverse avec autant d'aisance.

 

En bref, un livre sympa, mais un peu simplet quand même. 

 

Ma note : 8/10

Bonne lecture !

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 18:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv36309239.gifQuatrième de couverture:

D’après une vision d’Euzébius, la fin du monde dépendra de la faute d’un seul homme qui sera parvenu à régner en maître absolu. Un homme porté au pouvoir par des siècles de jeu politique. Dérégler l’ordre du chaos annoncé. Tel sera dorénavant le but d’Euzébius et celui de l’Ordre du Chaos, une secte qu’il a créé, et dont la mission sera de veiller à l’équilibre du monde en influant sur les hommes de pouvoir. A commencer par le peintre Jérôme Bosch…

 

Mon avis:

Tout d'abord, je remercie Babelio et les éditions Delcourt qui m'ont permis de faire cette découverte dans le cadre de l'opération Masse Critique.

 

J'ai bien aimé ce premier volume de l'Ordre du Chaos. Il augure une bonne saga d'après moi.

 

Les dessins sont sombres à l'image de l'intrigue, mais vraiment intéressants. L'histoire de cet ordre devant établir un équilibre entre le bien et le mal afin que le monde règne en paix est sympa, et l'idée de les faire utiliser des hommes célèbres est un angle vraiment intelligent. De plus, on peut apprécier le contexte de l'époque et en apprendre un peu plus sur le personnage « outil » de l'Ordre, dans ce tome, Jérôme Bosch, un peintre néerlandais des 15 et 16èmes siècles, qui, dans ce livre, doit peindre un tableau pour le roi.

 

Que va-t-il arriver ? Comment l'Ordre va utiliser Bosch afin d'arriver à son but ? Je vous laisse le découvrir en lisant ce premier volume de l'Ordre du Chaos, quant à moi, j'attends la suite avec impatience...

 

Ma note : 7,5/10

image

 

Bonne lecture !

 

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:47

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv70750320.jpgQuatrième de couverture (non traduite mais résumée dans la chronique):

Nin had never liked Wednesdays, but this one took the biscuit. On this Wednesday she woke up to find that it was raining buckets and that her brother had ceased to exist. Ninevah realises she is the only person to remember Toby because whoever took him is about to make her disappear too. Enter Skerridge the Bogeyman, who steals kids for Mr. Strood. With his spindle, he draws all memories of Nin out of her mother's head. Nin escapes to the Drift, the world that her new friend Jonas and Mr. Strood inhabit. But the Drift is filled with the fabulous and the dreadful; tombfolk, mudmen, and the spirits of the seven sorcerers who once ruled the land. What is the secret of the Seven Sorcerers, and will Nin and Toby escape their fate at the House of Strood?

 

 

 

Mon avis:

J'ai eu un peu de mal à lire ce livre, tout d'abord, il est en anglais et donc, un peu difficile à comprendre par moments, ensuite, j'ai eu un autre problème: comme c'est en anglais, j'ai mis un moment à le lire (plus d'un mois), or, je déteste prendre du temps pour lire un livre (ma nature d'impatiente peut-être), généralement, au bout de 15 jours grand max, j'en ai marre, j'ai moins envie de lire parce que je trouve que ça n'avance pas (ce qui en y pensant est d'une logique affolante) et j'ai envie d'arrêter. De ce cas, je lis un autre livre rapide pour recommencer à avoir l'impression de recommencer à avancer, et ensuite, normalement, ça va mieux. Or là, troisième problème: je l'ai lu pendant une période où je n'avais pas forcément le temps de lire. Tout ça pour dire qu'au final, j'ai mis du temps à le lire, à certains moments de la lecture j'ai pataugé (j'avoue même que je n'ai pas compris tout le livre du premier mot au dernier), et j'ai failli me décourager un certain nombre de fois; mais j'ai quand même fini le livre, et je ne le regrette pas.

 

Au début, je suis tout de suite entrée dans l'intrigue, même si la part "importante" du récit, du moins, celle qui est vraiment intéressante se situe à la fin du livre, dans la maison de Strood. Nin se réveille un mercredi (jour qu'elle déteste) pluvieux (bonjour tout le monde!) et se rend compte que son frère Toby a disparu sans laissé de trace, pire, personne ne semble se souvenir de lui et toutes ses affaires ont disparu! (comment passer une bonne journée en 3 leçons) Nin, qui pressent que la même chose va lui arriver, qu'elle a peut-être gardé la mémoire par erreur ou parce qu'elle allait subir le même sort (et donc, ça ne sert à rien de s'embêter) se prépare à tout. Pendant ce temps, un bogeyman (Fabuleux au service d'un fou furieux du nom de Strood dont on reparle plus tard), Skerridge, observe Nin, c'est lui qui a enlevé son frère et compte bien lui faire la même chose. Au moment où il passe à l'action, Nin est prête et parvient à s'échapper, grâce à l'aide involontaire de sa mère qui pense à une intrusion. Suite à cette fuite, Nin rencontre Jonas, jeune garçon enlevé quelques années plus tôt et qui, lui aussi, avait réussi à s'échapper. Ensemble, ils vont tout tenter pour retrouver Toby et les perles de mémoire qui permettraient à Nin et à son frère de revenir à leur ancienne vie. Dans cette quête, ils trouveront des aides précieuses, vivront des aventures extraordinaires dans un monde mystérieux et Nin, grâce à une chance qui tient du miracle, entrera dans la légende.

 

Quand j'ai vu cette LC (Lecture Commune), j'ai tout de suite voulu lire le livre et je me suis dit que c'était l'occasion de lire un peu en anglais, langue que j'affectionne; le fait d'avoir une date était idéal, il allait m'obliger à me lancer réellement (pas lire une page par jour pendant un an). Bon, j'avoue, je suis en retard sur la date des chroniques qui était le 15 février, mais le livre était lu avant, donc, quelque part, pari réussi.

 

Parlons un peu des personnages, dès la première ligne, on rencontre Nin, une petite fille d'une dizaine d'années qui m'a été sympathique dès le début (mais la disparition de son frère y est peut-être pour beaucoup), par contre, il y a un truc chez elle qui m'a énervée au plus haut point : elle a une chance de cocue, non mais c'est dingue! elle réussit à créer un Fabuleux sans avoir de pouvoir (déjà créer un Fabuleux avec des pouvoirs c'est galère mais sans pouvoir, elle est la seule à le faire), en plus, elle échappe un certain nombre de fois à Skerridge de façon miraculeuse (la première, c'est sa mère qui sans s'en rendre compte marche sur le sac du bogeyman, c'est vous dire), limite, elle serait en plein milieu du désert et aurait besoin d'eau et paf elle trouverait une cascade!!
Ensuite, Jonas, un jeune garçon qui a réussi à échapper aux Bogeymen et erre depuis lors, dans le Drift. Il est assez mystérieux, mais attachant j'ai trouvé.
Les Sept Sorciers, on en croise certains, mais la plupart ne sont rencontrés que dans leurs histoires. J'ai trouvé intéressant de savoir ce qui leur été arrivé au moment de la grande peste. Par contre, on reste un peu sur notre faim, n'ayant pas eu l'histoire de tous les sorciers à la fin du livre.
Skerridge, un bogeyman, il suit Nin partout, attendant un moment où elle serait seule pour pouvoir l'enlever. Il m'a bien fait rire, même si, à cause de sa façon de parler, j'ai peut-être pas tout compris. En tout cas, il est certainnement le meilleur personnage du livre, ni super gentil, ni super méchant, juste Skerridge.
Mr Strood, le dernier personnage que je présenterais, sinon, ça va être de trop, lui, d'après ce que j'ai compris, est le maître des bogeymen, il est immortel et a un monstre qui mange des Quicks (humains comme vous et moi, sans pouvoir donc), et c'est pour cela que les bogeymen kidnappent des enfants dans notre monde. Accessoirement, c'est aussi un grand malade qui fait des expériences bizarres pour tenter de coupler deux créatures vivantes pour n'en faire qu'une (mais sinon tout va bien, il n'est pas fou).

 

En gros, j'ai adoré ce livre et d'ici à la fin de l'année, j'aurais lu le tome 2, cependant, un point m'a un peu chiffonnée (ou alors, c'est moi qui ai mal compris): à certains moments, j'ai eu du mal à déterminer si Nin et Jonas étaient dans notre monde ou dans le Drift, j'ai trouvé que les limites n'étaient pas claires, mais l'humour et la fin permettent d'oublier un peu ce point. A part ça, j'ai tout aimé, point bonus pour la magnifique couverture.

 

 

Ma note: 9/10

 

Lu en LC avec Flo_Boss, Lalou, Miss Spooky Muffin, Nathalie, Sabaha et Sita

Bonne lecture!

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 10:45

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv1628714.jpgQuatrième de couverture :

Claris a 12 ans et vit avec son père, Eben, et son frère jumeau, Jad, dans une vallée reculée et protégée par des montagnes d’accès difficile. Malgré la disparition précoce de leur mère et la mélancolie de leur père, malgré le handicap de son jumeau, Claris est une jeune fille enjouée, téméraire, qui rêve d’aventures. Des aventures comme celles qu’elle lit dans les livres de la tour interdite où s’est réfugié son père depuis la disparition de sa femme, des aventures comme celle que lui lisait sa mère, des aventures comme celles que son jumeau, handicapé, ne peut pas vivre. Mais Claris est persuadée que les aventures n’arrivent jamais aux filles. L’avenir va lui montrer qu’elle ne peut pas se tromper davantage...

 

 

Mon avis :

Que dire de ce livre sinon que j’ai adoré ? Commençons par le commencement.

Ce qui m’a plu :
- Le contexte spatio-temporel : Au début du livre, on ne sait pas trop où on se situe dans le temps et dans l’espace. On se retrouve face à un monde qu’on pourrait penser totalement imaginaire, à la rigueur sur une autre planète et/ou dans une période de type moyenâgeuse (sans technologie, avec une part de « magie »), mais, les références à des personnages de fictions contemporaines (Luke Skywalker ou Ewilan pour ne citer qu’eux) nous détournent de cette hypothèse ainsi que de voir ce que Blaise écrit dans sa grotte, une chronologie du passé où on peut remarquer qu’en réalité, malgré l’apparence de la société Salicandaise, nous sommes au XXIIIème siècle. Après cette révélation, on se demande où est Salicande sur la planète, je vous laisse faire vos hypothèses, car aucune réponse n’est donnée…
- Les personnages : J’ai bien aimé les personnages sans vraiment d’exception dans le lot, on s’attache à eux, à leurs problèmes et on cherche avec eux des solutions.
- Salicande : Cette contrée encaissée dans une vallée vit sans technologie avancée, en communion avec la nature et l’harmonie règne entre les hommes (on comprend à un moment qu’il n’y a aucun crime).
- La place des livres : Dans ce monde interdit de toute technologie, les livres sont un des rares vrais passe-temps qui existent, et les personnages ne se font pas prier pour lire qui un livre de stratégie guerrière, qui Le Seigneur des anneaux ou encore La Quête d’Ewilan, et pour une Livraddictienne invétérée comme moi, c’est super bien, surtout que chaque lecture est l’occasion pour les personnages d’apprendre quelque chose.
- L’histoire : Au début, on part d’une toile vierge et au fil des pages, les dessins et les couleurs apparaissent de plus en plus vite pour à la fin, former un magnifique tableau où chaque personnage et chaque élément est à sa place. En un mot, elle est géniale ;)


Ce qui m’a déplu :
- Le tabou qui règne autour des Temps d’Avant : Jors, le fondateur de Salicande, ne voulait plus que la société redevienne comme celle des Temps d’Avant, une lutte des classes entre Nantis et Non-Nantis, une société où il existe une course à la technologie, à l’invention, où la nature est complètement détruite, des espèces animales et végétales disparues… Aussi, il a interdit toute référence aux Temps d’Avant, et toute technologie. Malheureusement pour le lecteur qui arrive comme un cheveu sur la soupe, il est difficile de savoir ce qui s’est réellement passé, que sont les Parapsys… Mais au final, ces interrogations sont dépassées par l’univers dans lequel on se trouve et les personnages que l’on côtoie qui ne nous laissent pas beaucoup de répit et c’est aussi bien.

 

Pour finir, la citation qui introduit la deuxième partie :

Lire est un voyage.
On ne peut pas arriver avant d’être parti.
On ne peut pas partir sans avoir envie d’arriver.
Mais : être entre !
Là, réside le vrai délice : le parcours.
La lecture.

La Guilde a tort, qui ne s’occupe que du Nomade,
qui le range dans des catégories, le morcelle en prosateur,
poète, fabulateur, imaginateur, etc.
Les livres se parlent, ils murmurent entre eux.
Ils savent bien, eux, qu’ils sont issus d’un même lieu,
un sac au trésor sans fond,
où il suffit de puiser et qui jamais ne s’épuise,
car les livres se nourrissent les uns des autres.
L’écrivain est la marmite où mitonne le ragoût.
A chaque marmite son ragoût. A chaque ragoût son goût.

L’une des illusions du Nomade
de l’Ecriture est de penser qu’il sait tout de son œuvre.
Ce qu’il écrit, pourquoi il l’écrit.
Il ne sait rien.
Les personnages savent.
Le Lecteur sait.
Le Nomade fait de son mieux pour découvrir
ce que les personnages portent en eux
et ce que le Lecteur révèle.

Carnets de Sierra, extraits

Je remercie infiniment Livraddict et les éditions Hachette Jeunesse pour cette magnifique découverte qui fait réfléchir. Le tome 2 est d'ores et déjà dans ma Wish-List!!

 

Ma note : 9/10

LIVRADDICT LOGOimages

Bonne lecture !

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 12:00

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv52870804.jpgQuatrième de couverture:

Au royaume du Ruwenda, trois filles naquirent en une seule nuit aux souverains. Durant de nombreuses années, la paix régna sur le pays, puis les princesses eurent dix-sept ans... Et brusquement, tout bascule dans l'horreur. Le Maître des Ténèbres envoie ses guerriers conquérir le royaume : grâce aux pouvoirs occultes du sorcier Orogastus et à la cruauté des assaillants, la résistance est balayée en quelques heures, Le roi et la reine périssent ; les trois princesses, la spirituelle Haramis, l'intrépide Kadiya et la douce Anigel deviennent des fugitives. Leur seul espoir réside en la Dame Blanche, magicienne protectrice du royaume, et en de mystérieux talismans... Aventures, magie et danger... Le Cycle du Trillium, étonnante réussite de l'écriture !à six mains, se fit d'une traite !

 

Mon avis :

Tout d’abord, j’aimerais remercier chaleureusement Livraddict et le Livre de Poche pour cette superbe découverte.

Dans ce premier tome du Cycle du Trillium, on assiste à la chute du Ruwenda, assaillie par le Labornok et à la quête de ses trois Princesses, des triplés, pétales du Trillium vivant et promises à une grande destinée. Cette quête pour retrouver leur talisman, objet magique qui pourra les aider à reprendre leur pays va se faire en dépit de tous les dangers, naturels ou engendrés par les Labornoki et notamment, Orogastus, puissant sorcier bras droit du roi du Labornok, Voltrik. Dans cette quête, elles seront aidées par leurs serviteurs Nyssomus, Immu, Jagun et Uzun, dévoués à leurs maîtresses, ces petits êtres vont tout faire pour les aider, quitte à risquer de mourir pour cela…

 

Ce qui m’a plu :
- la couverture qui est magnifique, de plus, elle représente bien la trame de l'histoire.
- les personnages des Princesses : malgré la mort de leurs parents, la quête qu’elles sont obligées d’accomplir, elles font tout ce qui est en leur pouvoir pour l’accomplir et récupérer leur pays, ainsi que le veut l’Archimage, magicienne en déclin qui protège le Ruwenda, et la prophétie annoncée lors de leur naissance.
- la narration : en effet, les chapitres sont courts et les points de vue tournent entre les Princesses. Même si à certains moments je me suis sentie un peu perdue, ne me rappelant plus qui avait fait quoi, j'ai trouvé cela sympathique pour connaître l'évolution des 3 Princesses en même temps.
- l'histoire : on est pris, au fil des pages, dans l'aventure des Princesses, on voyage avec elles, on vibre aux moments où elles sont en danger et on souffle quand elles se reposent. On est avec elles.

 

Ce qui m'a déplu :
- l'absence d'un récapitulatif des créatures qui peuplent le Ruwenda : rien à voir avec l'histoire en elle même, mais c'est la seule chose qui m'a vraiment dérangée. En effet, au début de la lecture, on arrive dans ce nouveau monde sans rien en connaître, et, malgré les descriptions ou les explications des personnages, difficile de s'y retrouver entre les Nyssomus, les Uisgus, les Skriteks et autres créatures du bourbier, intelligentes ou non.

 

Avant de vous donner ma note, j'aimerais encore une fois remercier Livraddict et Le Livre de Poche pour ce partenariat et m'excuser pour le retard de ma chronique.

Ma note: 8,5/10

LIVRADDICT LOGO    LGF-logo-G

 

Bonne lecture!

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 11:04

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv11020793.jpgQuatrième de couverture :

David a 12 ans et plus de maman. Son père s'est remarié et il a maintenant un demi-frère. C'est pour oublier tout cela qu'il se réfugie dans la lecture.

Une nuit, David entend sa mère l'appeler et découvre un passage caché derrière les buissons, au fond du jardin. Il se retrouve alors propulsé dans un univers parallèle, un monde étrange peuplé de trolls, de Sires-Loups et de créatures effrayantes...

Grâce à l'aide du Garde Forestier et d'un chevalier, David, après bien des épreuves - énigmes à résoudre, pièges à déjouer, combats à livrer -, rencontrera un vieux roi qui conserve ses secrets dans un livre mystérieux, Le Livre des choses perdues, clé qui lui permettrait de regagner le monde réel.

Mais l'Homme Biscornu, être maléfique qui épie David depuis son arrivée, ne l'entend pas de cette oreille. Il a pour le jeune garçon bien d'autres projets...

 

Mon avis :
Voilà, je le savais, j’ai trop attendu pour faire ma chronique, et maintenant, je ne sais plus quoi dire. Pourtant, j’ai adoré ce livre…
Bon alors, je vais quand même essayer de vous dire pourquoi j’ai adoré.


Pourquoi j’ai adoré ?
- Dès la première page, on s’attache à David et à son histoire. J’avoue que j’ai même versé ma larme à la mort de sa mère qui arrive pourtant au tout début, et c’est extrêmement rare que je m’attache aussi vite. Son amour des livres et de la lecture aide aussi grandement à rester attaché à ce petit garçon.
- La relation entre David et les livres. Ces derniers soutiennent David dans les épreuves et d’une certaine manière, l’aident à rester proche de sa mère.
- Vous l’aurez compris, les livres tiennent une place importante dans l’histoire. Et quand David se retrouve dans l’univers parallèle, l’auteur s’amuse encore à détourner des contes plus que connus, comme des contes que personnellement je ne connaissais pas (mais qui ont peut-être été inventés de toute part pour les besoins de la narration. Ainsi, on rencontre Blanche-neige et les 7 nains avec des nains communistes et une Blanche-neige oppressive (je ne vous en dis pas plus pour ne pas en dire trop, mais ce détournement mériterait grandement qu’on s’y attarde tellement il est drôle). De plus, la fin de certains contes est également modifiée, celle de Boucle d’or par exemple, mais là encore, suspense pour les futurs lecteurs du livre.
- En bref, l'histoire dans son ensemble m'a plu...


Pourquoi pas 10?
- Parce que comme tout livre, il a une fin...

 

Ma note: 9,5/10

 

Bonne lecture!

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 17:14

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv45353229.jpgQuatrième de couverture : 
Lorsqu’on s’appelle Mydria, qu’on est la fille unique et chérie des puissants Siartt, et qu’on a pour objectif principal d’accéder à un pouvoir plus grand encore en épousant le prince héritier du royaume, la vie ne peut pas être ennuyeuse. Jusqu’au jour où Mydria découvre ses vraies origines. Elle n’est nullement Siartt, mais l’ultime héritière d’une dynastie renversée depuis des générations ! Horreur : à la suite de ses ancêtres, elle est tenue de se lancer à la recherche du trésor familial, recevant pour seules aides un sifflet et le Don d’Aile, cet étrange pouvoir capable de vous métamorphoser à volonté…

Le pire danger ne l’attend peut-être pas derrière l’errance, la bataille et les cloques aux pieds. Le pire danger pour un cœur confiant ne tient peut-être qu’en un seul nom : Orest.


 

Mon avis :

Au début du livre, on voit Madael, roi d'Edrilion, rédiger une mystérieuse missive (qui ne le sera pas longtemps d'ailleurs), on sent qu'il a du mal, car il la rédige pour des personnes qu'il ne connaît pas: ses descendants. En effet, Edrilion, attaquée par le royaume de la Déléane, est perdue et Madael, pour protéger son héritage et pouvoir faire renaître la puissance de sa famille un jour se voit obligé de cacher la fortune des Darcer en un lieu inconnu et se fuir (pour la retrouver et la protéger). Quelques années plus tard, son fils reçoit la missive et est obligé de quitter sa vie pour continuer l'oeuvre de son père, ainsi, sur 5 générations des hommes vont quitter leur vie pour retrouver un trésor qui semble perdu.

Au bout de deux siècles, une jeune fille pleine d'ambition, Mydria de Siartt fait un étrange malaise et reçoit un sifflet contenant la missive. Ses parents (adoptifs) veulent la persuader de rester avec eux pour l'aider à retrouver le trésor et devenir reine d'Edrilion, après avoir renversé l'Usurpateur. Refusant de se laisser diriger, elle s'enfuit, avec tous les risques que cela comporte, sans argent, sans aucun soutien et sans préparation... Peu importe l'issue de sa quête, elle sait qu'elle est la dernière de la lignée des Darcer, la dernière personne à pouvoir fait revivre la dynastie...
Voilà qui lance l'intrigue principale: retrouver le trésor des Darcer avec l'aide d'un banal sifflet et du Don d'aile.
Mydria, ou My, part donc seule vers Liett afin de trouver un peu d'aide et y rencontre par hasard Orest qui, grâce à l'alcool, va faire parler My qui va lui révéler qui elle est et ce qu'elle doit faire. Orest va « kidnapper » My afin de l'amener dans sa guilde de malfrats où le chef, Krud, va décider de se lancer dans cette quête. Le récit est officiellement lancé.

Les personnages principaux sont peu nombreux:
- My, jeune fille noble, adoptée et dernière héritière des Darcer. Elle possède le Don d'aile et va être « enlevée » par Orest qui va lancer son chef dans la quête de My (car il y une véritable fortune à la clé). Elle doit donc s'habituer à marcher, dormir à la belle étoile, fuir un Usurpateur qui va tout faire pour empêcher sa quête d'aboutir tout en étant la captive d'une guilde de malfrats et en devant apprendre à connaître son Don. Tâche ardue pour elle, mais qui la rend attachante.
- Orest, jeune assassin dont on ne connaît l'histoire que tard et avec plein de questions en suspens. Attiré par la possibilité du trésor, il enlève My et la jette en pature à sa guilde afin de partir en quête de l'héritage.
Les autres personnages sont Krud le chef, Nadrett, Allian, Léréon et Lyrend'ell, Guiaulth, Gariott, se sont des membres de la Guilde et du groupe qui part pour la quête.

Je n'ai aimé aucun personnage en particulier, cependant, la relation entre Orest et My est amusante car ils ne cessent de se chercher des poux et cela donne parfois des joutes verbales assez intéressantes. J'ai trouvé que Léréon et Lyrend'ell les jumeaux étaient très effacés, ils sont là, mais ne font quasiment que suivre le groupe sans jamais donner leur avis, ce qui est dommage.

J'ai mis du temps à m'accrocher à l'histoire car j'ai trouvé qu'elle était longue à vraiment démarrer et la fin m'a déçue car je suis restée sur ma faim. Sinon, le style de l'auteur est fluide et on a vraiment l'impression de suivre les protagonistes, ce qui est génial. Les lieux décrits sont décrits au fil de la narration sans qu'il y en ait une tartine à un moment et rien d'autre après ce qui permet d'imaginer les lieux comme si on les découvrait au fur et à mesure.

Un point m'a dérangée (en plus de la fin), l'auteur utilise des pronoms personnels, et à certains moments de l'intrigue, leur trop grand nombre m'a obligée à revenir sur les passages pour bien cerner quel personnage était concerné par l'action (suis-je assez claire?). Enfin voilà, mais cela n'est pas non plus trop grave, enfin je le blâme pas beaucoup car j'ai tendance à faire la même chose.

 

Je remercie chaleureusement Livraddict et les éditions Michel Lafon pour cette jolie découverte...

LIVRADDICT LOGO  MICHELLAFON.jpg

 

Ma note: 8/10

Bonne lecture !

 
Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 16:50

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv17654975.jpgQuatrième de couverture: 

Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use des pouvoirs sans discernement. Sur ordre d'un puissant magicien, qui n'est autre que son père, elle est envoyée à Hex Hall établissement ultra sélect pour élèves très spéciaux. Spectres, loups-garous et vampires s'y côtoient. Sophie qui est tout sauf discrète, se fait des tas d'ennemis et quelques amis. Parmi ceux qu'elle juge digne d'intérêt, il y a un séduisant jeune sorcier. Mais l'heure n'est pas à la romance : un prédateur se met à attaquer les élèves. Et, Sophie, fille de l'un des enchanteurs les plus puissants au monde, et directeur de Hex Hall, est une cible idéale...

 

Mon avis:

 

J'ai découvert ce livre au gré de déambulations dans les rayons de ma librairie préférée sur Paris (je n'y habite pas, mais quand j'y suis, je tente tout pour y aller, au boulevard St Michel). Il était posé sur la table des nouveautés bit/lit et compagnie et la couverture m'a immédiatement tapé dans l'oeil (et ça fait mal... OK, pas de vieux jeux de mots et de vannes pourris). En tout cas, je n'ai pas hésité longtemps à le prendre celui-là! Dès que j'ai pu le lire, j'ai sauté sur l'occasion et l'ai dévoré. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçue (le meilleur étant que j'ai adoré!).

Tout d'abord, le langage s'accorde bien avec les personnages, il est simple, mais pour faire parler de jeunes Prodigium (ou qui ont des pouvoirs surnaturels → sorcières, fées, loups-garous, métamorphes) et une vampire (les vampires n'étant pas considérés comme des Prodigium, car transformés au cours de leur vie et n'ayant pas de gène vampire avant la naissance), ça passe tout à fait (on s'attend difficilement à voir ces Prodigium d'aujourd'hui converser avec du vocabulaire datant du 18ème siècle).

Sophia Mercer, dite Sophie ou Soph', l'héroïne, jeune sorcière qui s'est fait remarquer par les humains lors d'un bal de son lycée, est envoyée à Hex Hall. Institut pour les Prodigiums ayant mal utilisé leurs pouvoirs (et par la même occasion, s'étant fait remarquer par les humains). Cauchemar pour cette jeune fille, enfant d'un grand sorcier qu'elle n'a jamais vu et d'une humaine qui a dû s'adapter au statut de Prodigium de sa fille en se renseignant sur ce monde inconnu; en effet, avoir vécu 16 ans avec son humaine de mère, sans aucun contact avec la magie, n'aide pas à l'intégration dans un lycée où tous les autres élèves ont été bercés dans ce monde depuis leur plus tendre enfance... Cette héroïne est drôle et ne manque pas de réparties cinglantes, ce qui rend la lecture plus qu'agréable.
L'histoire en elle-même n'est pas transcendante, mais le caractère de Sophie, les autres personnages, ainsi que l'ambiance du livre m'ont aidé à rester accrochée au livre. De plus, un certain suspens à certains moment aide à être tenue en haleine malgré tout.

Au final, un bon livre pour passer le temps et une suite que j'attends avec impatience (si suite il y a bien sûr).

 

 

Ma note : 8/10

 

Bonne lecture !  

 

Repost 0
Published by JuNa - dans Fantasy
commenter cet article

Bienvenue!

Je vous souhaite à tous la bienvenue sur mon modeste blog!


Ici, vous trouverez, toute ma vie littéraire, mes critiques de livres, mes défis, mes swaps... Et en prime, de temps en temps, des réflexions sur la vie ou sur les actualités qui me viennent de temps en temps (rarement, je vous rassure). Dans tous les cas, vous êtes cordialement invités à laisser votre avis, venir débattre... 
Une Boîte à Commentaires est également laissée à votre intention afin que vous puissiez vous exprimer plus librement, si vous avez un avis général à donner, une suggestion..., vous êtes libres (n'allez pas trop loin non plus, mais même les critiques négatives seront acceptées, je sais que je ne suis pas parfaite).
Voilà, je crois que tout est dit, vous découvrirez le reste en vous baladant sur le blog. 
Et vos deux nouveaux RDV du lundi : C'est lundi ! Que lisez-vous ? ainsi que Les grands esprits se rencontrent... Le lundi !

Bonne lecture!

Je lis...

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv28377682.jpg

Jeunesse

Pages lues : 327/416



Le Placard À Articles

J'y participe...

51640314

Lu: 1/7

Ma page Facebook

http://4.bp.blogspot.com/_6deS-9k2SLU/S-k3TWbj63I/AAAAAAAAAFQ/hz0nn-44ON0/S240/commblog.jpg